mercredi 21 décembre 2011

Logan.





@+

Commentaires;

Tamalou: La en noir et blanc Logan est pas mal, j'espère que tout se passe bien.
Bises Tamalou.


Moi: Merci Tamalou (ouf!...). On s'est marré à faire ce shoot, c'était très sympa.
Ça se passe bien, des vacances à la cool tout doux :)    Bises

samedi 17 décembre 2011

Annecy suite...





@+

Commentaire;

Tamalou: De voir ces photos cela remonte le moral, car ici il neige depuis ce matin à ne pas mettre le nez dehors, l'hiver est bien là.
Bises Tamalou.

vendredi 16 décembre 2011

Annecy c'est beau, allez-y!














@+

Commentaires;

Tagada: ahhh oui que c'est joli, je ne connais pas cette ville , mais ces photos magnifiques me donnent envie d'y aller en été , parce qu'il a l'air d'y faire froid quand même et puis il faudra que je prenne du lexomil pour éviter la crise cardiaque avec mes enfants au bord de l'eau !!!

Alain:
J'y suis allé quelquefois pour le travail et j'avais été séduit par cette ville et son lac qui en font une petite Venise savoyarde. La Suisse n'est pas très loin et cela se sent par une propreté exemplaire et un sentiment de richesse qui n'a rien à envier à Genève ou Lausanne, ses alter ego du lac Léman.

Photographiquement parlant, cela aura été un régal d'autant que la météo avait tout pour plaire à la croqueuse de pixels ! Tu as mis l'accent sur l'eau, cette eau omniprésente qui donne tout son charme à cette petite ville hors du temps ... et de la crise, semble-t-il. Je vois aussi et cela ne m'étonne pas de toi, que tu as essayé d'éviter les poncifs que l'on retrouve sur tous les tourniquets de cartes postales.

A mille lieues de ce classicisme de bon aloi, je t'indique l'adresse d'un "maître" dans la détérioration d'images (
http://www.azeroualmustapha.com ) ... il faut aimer ... et je suppose que tu aimeras !
 
Bises

Moi: La Venise Savoyarde, mais bien sûr!!! Écoutes Alain, ce fut un régal à tout point de vue, balade, photo, resto, la totale.
C'est vrai que sur cette série en particulier, j'ai mis l'accent sur l'eau, il faut dire qu'elle est omniprésente... difficile de passer à côté! j'aime pas trop les poncifs (et tu me connais!) même si je reconnais que des fois, les grands classiques - y'a pas mieux. Mais bon, ne confondons pas tout!

Je suis allée jeter un coup d’œil à cet artiste dont tu m'a donné l'adresse et je t'avoue que même si j'ai mes périodes sombres... ces photos sont quand même assez proches du conceptuel et le terme de concept et moi on n'est pas très copain comme tu le sais (même si j'avoue faire des efforts...).

Je ne ressens rien, ces photos me laissent froide, elles sont trop complexes (ou l'inverse...) je ne sais pas... je ne comprend pas...et puis t’avoueras que photographiquement parlant, il casse pas des briques quand même!

c'est bizarre que tu aies pensé à moi?! je suis surprise là.
Bises

Tamalou:
Oui Annecy est jolie, et les photos le montre très bien de belles couleurs, des prises de vues qui fond rêver, le blog ce transforme, j'adore, je suis fan de ce genre de photos.
Bises Tamalou.

Moi: AH mon Tamalou, c'est une série pour vous celle-là ;) c'est vrai que ces photos sont plaisantes à voir, presque autant que le plaisir de les avoir prises en profitant vraiment de chaque instant.

Depuis le temps que je voulais y aller, je ne regrette pas, c'est une ville colorée belle propre, l'air y est pur et les paysages variés et tellement apaisant... j'ai hâte d'y retourner!

Merci encore pour tous ces jolis compliments, c'est agréable - gentil et ça fait quand même du bien :)

Nicole: Bien ..dit donc  !!! super les photos d' Annecy , j'ai rarement vue , une telle luminosité et un tel rendu de lumière , bravo de mieux en mieux     Bisous Nicole 

Moi: Ben dites donc... Nicole qui écrit quelques mots en commentaire... je suis contente que la lumière de mes photos vous ait éblouie à ce point, et j'en suis très flattée.
Au plaisir de vous relire...
 

jeudi 15 décembre 2011

Carte postale d'Annecy...



@+

Commentaire;

Tamalou: Oui! très bien la photo du lac d'Annecy, et sur les rues piétonnes pas de photos?
Des photos comme cela j'en redemande, le blog repend couleur, à suivre...

Bises Tamalou.

mardi 13 décembre 2011

Mésange charbonnière.



@+

Commentaires;

Alain: De la Lolotte toute crachée : le zozio du jardin, du 6x6 taillé à la serpe et l'inévitable N&B, mais là, Lolotte, tu l'as bien cherché ... et tu l'as même provoqué l'allergique congénital au N&B, suite à ce passereau que la nature a pourvu, après des millions d'années de tâtonnements, d'une sublime livrée et que tu as proprement "dés-ha-bi-llé" !!!

Pour une fois, je partage l'avis de Tamalou en l'étayant de ma conception que tu connais du choix récurrent et sujet à polémiques : couleur ou noir et blanc ? Le noir et blanc est privilégié tant que la couleur n'est pas l'élément identitaire prépondérant du sujet et c'est majoritairement le cas dans la nature. En corollaire, toute représentation du monde tel que les humains l'ont modelé au fil des temps laisse au noir et blanc la liberté de notre interprétation, la couleur devenant superfétatoire ('C'est y pas bien dit ça ???)

Bises


Tamalou: Ah enfin une photo couleur qui est jolie.
Mais je ne veux pas critiqué, la mésange en couleur ressort beaucoup mieux que la noir et blanc, mais cela reste mon avis personnel.
 

Bises Tamalou.

Moi: Ahahah... j'attendais votre commentaire!!!!

Et je l'ai mise juste pour vous cette mésange en couleur  - parce qu’au départ, elle était traitée en noir et blanc... c'est rigolo comme les avis et les gouts des personnes sont si différents.

Et sinon, ces boules de sapin, elles donnent quoi en photo ;) ?!

xoxo
 

mardi 6 décembre 2011

Mushroom.




@+

Commentaires;

Alain: A Toulouse (ô moun païs que tu me manques !) on ne s'exprime pas beaucoup en anglais, surtout pour parler de champignons, mes chers camparols, des cèpes surtout, cueillis dans les sous-bois de chênes et de châtaigniers du Plantaurel, là où mes grands-parents paternels possédaient une propriété, le"Baratou" de mon enfance si cher à mon cœur. Combien de poêlées de ce roi des champignons (ou champignons des rois) n'ai-je pas dégustées, cuites au feu de bois avec la persillade jetée au dernier moment sur ces merveilles d'une nature nourricière !


Et tout ça, pour parler de ton "mushroom" dont tu attends, je suppose, la critique ou l'encensement plus ou moins éclairé ; pour moi, c'est un peu comme mes œufs au plat : on accommode les restes ou on clichetonne ce que l'on a sous la main ... ou dans son jardin ! Pas de honte à ça, toute photo est respectable et à respecter. Cadrage comme je les aime, point de vue en
contre-plongée qui donne une dynamique à ce modeste champignon qui devient alors un arbre extraordinaire avec son tronc et ses étranges lamelles et qui me rappelle aussi le fameux "palmier" de
l'église des Jacobins à Toulouse. C'est un exemple de plus de l'infinie richesse des formes, des graphismes, des couleurs (pour Tamalou !) que nous offre gratuitement dame Nature. Certes, je n'en suis pas un fan mais sais les apprécier et remercie ceux et celle qui y sont sensibles et savent les exploiter.

Moi: Salut Alain,

Comme tu le dis si bien, sachons exploiter ce qu'il y a à notre disposition, pas besoin d'aller à l'autre bout de la terre pour faire des photos.

J'ai fait une rencontre en allant pas plus loin qu'à ma boîte aux lettres, je suis tombée nez à chapeau avec ce vieux champignon déjà bien trempé par toutes les rosées... bref, je le cueille le retourne et découvre cet arrangement de lamelles qui m'a tout de suite beaucoup plu. Je me suis dit que je ne pouvais pas rester insensible à ça, et donc que je devais le prendre en photo.

Ok le résultat est sympa, atypique, graphique, macrovégétable mais alors je peux te dire qu'il est assurément plus simple à cuisiner qu'à photographier!!!

xoxo

jeudi 1 décembre 2011

The Mont Blanc




@+

Commentaires;

Tamalou: Le mont-blanc en noir et blanc, je le trouve triste, la photo et jolie, mais tu sais ce que je pense du noir et blanc, en couleur il revivrai, et je pense que des photos couleur tu dois en avoir pas mal.
Bises Tamalou.


Moi: Il n'est pas triste, il veille. Cette image est intense, le mont blanc force le respect, il est révélé juste comme il le faut...

Je sais ce que vous pensez du noir et blanc et vous savez comme moi, je l'aime... il révèle les images et permet de se concentrer sur l'essentiel de ce que la photo donne à voir, c'est si limpide... je ferai un test et vous l'enverrai en couleur, cet effet imposant qu'il crée sur la photo disparaîtra et laissera place à un paysage plus fade sans énergie ni force...

Au plaisir...
bises


Tagada: ah vi, non en fait même si ces photos sont très jolies, j'aime pas, mais vraiment pas l'hiver... 

Moi: Ben nous sommes 2 dans ce cas là (au moins) mais j'avoue être toujours émerveillée par les paysages et leurs imposantes dimensions.
 

Le lac vert/ Novembre 2011









@+

Commentaires;

Alain: Aucun commentaire de la part des pourfendeurs du N&B et pourtant c'est de la couleur ça ! Des mauvaises langues pourraient parler de cartes postales bien que la "mytérieuse" silhouette au
bord du lac tel un Lamartine contemporain amène quelque vie à cette nature figée.

Aussi, moi l'ingrat, je me coltine le petit billet pour dire ma nette préférence pour le beau 6x6 monochrome du Mont Blanc et tant pis si je froisse la susceptibilité de tes contempteurs.

Mais alors ce n'est pas une blague, de Paris pas le moindre petit pixel a-t-elle avoué l'AV, pas complexée pour un sou ! Et moi qui eus tant aimé aller battre les pavés luisants de l'automne parisien et leur faune unique dans un cadre lui aussi unique ... mais moi j'aurais au moins une raison de ne pas alimenter mon blog autant que je le souhaiterais !

Moi: Cela ne m'étonne pas que ta préférence se soit tournée du côté du 6x6 (moi aussi il me plait bien!).

Quant à Paris, j'y suis allée mais bon, si ça avait été tatawi ça aurait été pareil :)... franchement, j'y étais pour aider ma sœurette à préparer leur soirée déguisée... je n'ai pas mis ne serait-ce qu'un seul pied à Paris même! entre courir les magasins pour en finir avec la liste des courses, organiser et cuisiner une partie du banquet, trouver un déguisement, travailler (pour ma sœur!), j'ai à peine eu le temps de me rendre compte que j'y avais passé une semaine, à Paris...

J'ai fait quelques photos des déguisements avec un appareil que l'on m'a gentiment prêté mais je n'ai pas encore eu accès aux photos... peut-être courant décembre.

Bises

Welcome December!



@+

Commentaires;

Tamalou: Je savais bien qu'il y avait des photos en réserve sur le lac vert, cela fait plaisir, les paysages d'automne en montagne on toujours des couleurs éclatante et les photos le montre très bien.
Bises Tamalou.

moi: Y'a TOU-JOURS des photos en réserve, des vieux dossiers, des petites choses que l'on garde au chaud sous le coude pour les jours où le temps permet de les bichonner... c'était une chouette balade, belle et simple dont le paysage était grandiose et coloré c'est vrai...

xoxo

Alain: Mon beau sapin, roi des forêts que j'aime ta ... ta quoi au fait, je ne m'en souviens plus, c'est bête ça, serais-je déjà atteint ? Pourquoi pas, des fois ça commence plus jeune donc je n'ai pas trop à me plaindre ... ah ! ça me revient : que j'aime ta verdure, tout simplement. Et là, évidemment, le lac, ce beau et lisse miroir liquide ne peut être autre que vert et Lolotte s'en est donnée à coeur-joie ! Moi, le daltonien, je m'en méfie du vert, par contre j'aime le rouge qui me procure pourtant les mêmes soucis d'interprétation.

Il y a donc la couleur du sapin, mais aussi son odeur dont on dit qu'elle évoque  l'ultime emballage de nos pauvres carcasses (Danièle Mitterrand, bel exemple, s'est contentée de ce bois réservé de nos jours aux indigents). Bon, mais là je crois que je vais un peut trop loin dans l'analyse de ces sapins magnifiquement photographiés avec le risque de me fermer la tribune où elle héberge gentiment mes propos parfois outranciers.

Tout autre sujet : l'exposition Denis Brihat qui comme toi me tente toujours, mais va me poser encore des problèmes de disponibilité tant mon agenda de décembre ressemble presque à celui de Sarkozy, sauf que ne l'aspire pas à changer tous les jours le cours de l'histoire ! (à débattre de vive voix).

A très +      Bises
 

Moi: Tu es en pleine forme dis-moi!!! des analyses qui s'allongent, un emploi du temps qui ne le permet pas... ah mais dis moi, tu te présente en 2012 ou quoi?!!!

Au fait, je n'ai pas vu sur ton blog les photos du perstacle de rire, est-ce normal?! attends, tu ne vas pas me dire que t'es tellement débordé que t'as même pas pu traiter une photo!!!!

En parlant image, fallait oser la mise en vente direct sur ton Blog, excellent cette idée de génie!

Pour l'expo, fais un check up de ton agenda et donnes moi un créneau qui t'irait.

Bissssssssssssss!
 

mardi 29 novembre 2011

Instagram quand tu me tiens!


"Faire du vieux avec du neuf, voilà le nouvel adage qui circule chez les amateurs de photos numériques. Depuis plus d'un an, les propriétaires de smartphones disposent de dizaines d'applications capables de donner du style à n'importe quelle photo médiocre à l'aide de filtres vintages. Le phénomène s'est enflammé avec Instagram, en octobre 2010. Gratuite et simple d'utilisation, elle propose 15 filtres donnant un aspect retro ou artistique aux photos banales."
Je vous avoue très platement que je suis assez fan de ce gadget. Un simple téléphone, un déclenchement un traitement et vous voilà hissé au rang de photographe et vintage en plus!
Il rend bien des services notamment d'encombrement, car un reflex c'est pas si maniable que ça... surtout quand on ne cherche pas à faire ni qualité ni perfection technique...j'ai testé et j'ai adopté!
Un petit résumé de notre semaine dans le 7.4 








 @+

Commentaires;

Alain: Et bé !!! comme on dit dans le langage courant et intraduisible en français littéraire, mais qui dit bien ce qu'il veut dire, mi admiratif, mi réprobatif.

Savoyarde, puis parisienne et apparemment revenue au bercail pour ranimer un blog moribond, déserté par des aficionados inconditionnels ; mais le ranimer avec quoi ??? Des photos prises avec son téléphone et dont elle semble très fière en plus ! C'est comme si je voulais régaler ma famille ou mes amis et que j'ouvre et leur serve une boîte William Saurin ! Bon, je ne vais pas gâcher ton retour et me faire passer pour le dernier des vieux grincheux, mais tu commences à me connaître et tu ne seras pas trop étonnée ni chagrinée par ma diatribe.

Bon, parlons donc de cet ersatz d'effet lomo ou pola, en pire, qui ramène la photo à ses premiers âges où les tâtonnements des pionniers expliquaient les imperfections de ces tirages (pré)historiques qui nous sont quand même parvenus dans toute leur intégrité. Qu'en sera-t-il de ces vignettes furtives et tout autant de nos fichiers bourrés de pixels à millions dans 182 ans ? (1829 date de la première photo par Niepce au bitume de Judée).

Tu es consciente, et tu le dis, de la fragilité de ces témoignages qui est à l'image de nos modes de vie où rien n'est durable ; nous vivons dans l’instantanéité et nos belles photographies numériques, fussent-elles issues du plus performant des boîtiers, seront comme les roses de Ronsard, privant nos lointains descendants des mêmes plaisirs que nous avons nous-mêmes éprouvés en fouillant dans les cartons et les albums de photos de la famille.

Là, je sens que je vais aggraver ton spleen (supposé) après ton retour "sur terre" et ce n'est pas le but, d'autant qu'il faut penser au Papa Noël et là, c'est à moi que ça commence à prendre la tête avec la visite obligée aux temples institutionnels de la consommation de masse (euphémisme pour ne pas dire Carrefour, Ikéa, Cultura et consort ...).
 
Sans rancune j'espère ... et à très +

Bises

P.S. : merci à vous deux pour la carte postale d'Annecy, cela fait encore et toujours plaisir !

Moi: Ronchon et puis nostalgique et sensible après coup... aïe aïe aïe, je sens que je t'ai manqué et que t'es pas très content de mon travail pas du tout professionnel, je sais (mais qui m'a bien amusé, je l'avoue).

J'ai fait des photos à Annecy avec le reflex (de rien pour la carte, ça m'a fait plaisir!), je pense en avoir quelques unes de sympa, manque plus qu'à les bosser un peu, je sais j'ai un peu oublié d'enlever le frein à main, mais ne t'inquiètes pas, bientôt elles apparaitront sur Alice V!

C'est quand tu veux pour l'expo de Denis Brihat, et bonne chance pour les cadeaux de noël, je sens que ça va être le rush!!!

Sans rancune aucune, bises!

Tamalou: Ah! enfin le blog revit cela fait plaisir.

Pas mal les minis photos avec filtre, un joli souvenir de votre passage en Haute-Savoie, mais maintenant on attend les photos de t'a semaine sur Paris.

Bises Tamalou.
 

Moi: Héhé, c'est bien quand un blog est mis à jour oui je sais.

En ce qui concerne Paris, c'était la course cette semaine, un truc inimaginable . J'ai bien pris mon appareil et tous ses joujoux mais le pauvre... il n'a pas dégainé une seule photo... il est triste mais on reviendra! L'essentiel c'est qu'on se soit retrouvé et qu'on ait festoyé à fond!

Bisous @ vous
 

mercredi 9 novembre 2011

Self portrait.


Ce qu'il y a de bien avec les autoportraits c'est que tu peux te prendre en photo comme jamais personne ne te pendra... enfin essayer tout du moins!
Qui vous connaît mieux que vous même avec vos défauts (physique bien sûr) et tout le reste... personne. 


C'est vrai, la majorité des gens, quand ils se voient en photo ne s'aiment pas... pour divers raison, mais le fait est là. Moi, je fais partie de ces gens. Je me laisse volontiers prendre en photo mais j'hésite toujours à jeter un oeil sur les images ensuite (je suis déçue... de ne pas ressembler à ce que j'imaginais pouvoir rendre en photo... bref, c'est bizarre, j'ai toujours cette sensation que quelqu'un arrivera à prendre un portrait de moi sans mes défauts... l'espoir fait vivre!).
Donc, pratiquer l'autoportrait a certains avantages: de temps par exemple, et pas de pression imposée par quiconque, juste ta propre mise en scène. C'est l'occasion de tenter, si ça ne passe pas, aucun regret, l'image va droit à la corbeille et on n'en parle plus.



Convaincus alors? 

@+

Commentaires;

Vaclav: J'aime beaucoup, je viens juste de voir que tu t'étais aussi tiré le portrait ! Courageuse ! en plus tu as deux mérites supplémentaires: tu les as pris toute seule tes clichés de A à Z... et aussi tu t'es prise en vrai portrait "de visage", et ton expression, cette sensation particulière qui transparait devant chaque photo... est d'autant plus "palpable", cette expression ... sur la 2 (car je l'ai sous les yeux) est réellement "dynamique", je cherche mes mots. Mais en fait il n'y a pas de mot pour dire comme t'es belle  !!!
Féliciation pour les photos !

Moi: Merci Vaclav. La lumière naturelle qui filtrait au travers de la vitre était trop belle et trop fugace pour ne pas sauter sur l'occasion... et puis je t'avoue que j'aime aussi ces photos de moi, je me trouve différente de ce que j'image que les gens voient de moi, un rôle que j'aime bien endosser. 

Alain: Jugement hâtif, jugement excessif ! Mais oui, à la réflexion c'est bien toi quand tu ris à gorge déployée, selon l'expression, mais c'est quand même vrai qu'il est difficile de mémoriser un visage dans ses attitudes extrêmes : sévérité ou expression de grande joie ; donc, il faudra encore trouver autre chose afin que je garde l'image d'une certaine Alice bonne à graver dans mes "circonvolutions cérébrales" (oui, oui, il m'en reste encore ...).

Quant à me tirer le portrait, tu risques d'avoir un post-production laborieuse, mais je ne dis pas non, à tes risques et périls!!!... 
 

Moi je suis ... convaincu qu'effectivement la plupart des gens ne sont pas satisfaits de leur physique en général et de leur visage en particulier ; il est vrai que la perfection est rarissime dans le domaine sensible de sa propre image, celle que nous "subissons" tout au long de notre existence avec plus ou moins de raisons de s'en satisfaire, faute de mieux tout en se consolant que ce ne soit pas pire ! Nous sommes tous(tes) des éternels insatisfait et tu ne fais donc pas exception bien que ton cas ne soit pas désespéré, très très très loin de là !!!

Donc, en désespoir de cause, tu pratiques une sorte de self-service, car on est effectivement jamais si bien servi que par soi-même avec le bénéfice non négligeable de tes compétences en la matière ; bilan : deux portraits forts différents, l'un sévère, regard dans les lointains, lèvres à peine entrouvertes et l'autre, comme pris sur le vif, sur un large sourire beaucoup plus engageant ; mais je dois aussi t'avouer que sur aucun des deux tu es l'Alice que je connais ... ou crois connaître. Est-ce normal ça ???
 
Je dois enfin te dire que je ne me risquerai jamais à cet exercice, laissant aux autres le soin de me portraiturer, risques et nombreuse déceptions acceptés ...

Moi: Alors comme ça, sur aucun des 2 portraits tu ne me reconnais... le deuxième plus que le premier toujours, non?!

Tu sais, les autoportraits (=portrait réalisés par les photographes eux-mêmes) sont souvent des mises en scène, et donc ils ne sont pas vraiment représentatifs des auteurs. C'est beaucoup de fausses images, des histoires, et moi ça me plait de faire peur sur une photo ou d'être complètement hilare face à mon miroir, c'est purement et complètement de la photographie théatro-artistique tout ça. Un rôle que l'on endosse et dans lequel on donne le meilleur de soit.
 
Je te prend au mot, je te tirerai le portrait! (à ma prochaine venue chez toi!)

xoxo

 

lundi 7 novembre 2011

Portrait en binome/ inspiration/ essai...


Que je vous explique. Vendredi dernier, comme tous les vendredis (sauf exception majeure) je poste une photo sur le mur de mon FB. Cette photo que je choisis n'est pas de moi (elle est issue de mes nombreuses errances sur le net), et généralement je la choisis pour la controverse qu'elle pourrait susciter, l'admiration aussi, et parfois juste pour le sujet...  cette fois-ci c'était pour le sujet que je trouvais particulièrement bien traité (atmosphère atmosphère...). La voici. 



 
Bon autant vous dire, que tant du côté de la gente féminine que du côté opposé, cette photo a été appréciée pour de nombreuses raisons. Au fil d'une discussion, un message en entraînant un autre, Vaclav Prochazka s'est retrouvé un peu coincé. Une collègue a voulu le voir à la place du mannequin et hop la boum la cascade était déclenchée.
Le deal c'était qu'il se prenait tout seul en photo (oui parce que lui et moi, nous sommes sur des continents différents), et qu'ensuite je post-traite une de ses photos. Comme ça, c'est très dur d'obtenir vraisemblablement le même résultat, mais on s'en est approché tout doucement, et pour un photographe/ mannequin improvisé, il ne s'est pas trop mal débrouillé. 




Alors alors, vous en pensez quoi?!!!  

@+

Commentaires;

Tagada: moi j'aime bien le buffet ... au vu de mon age avance , je pencherais pour le 1er modèle
quant au second, je rajouterais qu'il est bien le frère de sa sœur !!

Moi: Le buffet?! ah oui... je crois que c'est lui qui fait tout dans ces 2 photos ;)

Alain: Question beaux bruns, rien à dire et ça peut enflammer fb, tu m'étonnes ! Photographiquement parlant, c'est original et il fallait y penser, mais quelle a été ta part de travail lorsque tu as reçu le fichier de Vaclav? Le cliché/modèle est-il un mannequin lambda ou un acteur ou artiste connu ? Là, c'est la posture et le buffet en arrière plan qui servent de guide dans le concept que tu as déjà tenté, je crois : "à la manière de".

L'horizon est vaste dans le genre et bouche-trou pour les jours de pluie !  Moi, je tenterais une Marilyn Monroe sur la bouche de métro ...

Moi:  Ma part de travail a été la totalité du post-traitement (fichier brut au noir et blanc final). Le modèle est Jon Hamm, un acteur américain, principalement connu pour son rôle de Don Draper dans la série Mad Men.

Tu sais, si une photo plait et que l'on a les moyens d'essayer de la reproduire, c'est un bon entrainement!

Partante aussi pour la Marilyn; avec toi, notre appareil collé à l’œil, je tenterais (presque) n'importe quoi ;)
  
Vaclav: t'es trop forte ! , et ton blog est carrément réussi...Bon courage pour le taf, à bientôt, pour d'autres projets réalisés avec autant de tact !

Moi: Merci, merci et merci! bon courage à toi aussi pour le boulot, c'est pas évident et je le sais.

Au plaisir de retravailler avec toi.

dimanche 6 novembre 2011

The Birds


Je ne sais pas quel temps il peut bien faire chez vous, mais chez moi, ça fait environ 72h que je n'ai pas vu le soleil, et il pleut comme vache qui pisse et pas qu'une qui pisse, c'est tout le troupeau qui pisse sur nous là! alors question photo, on recycle ou on a un peu de bol lors d'une accalmie, et un banc d'étourneaux s'amuse à se refaire quelques scènes d'un certain Hitchcock.  




Sur celle-ci ↓ de photo, j'ai remarqué que les oiseaux volaient en couple, si si, observez les bien. On dira que les couples sont ceux qui sont synchro en vol.  


@+

Commentaires;

Tagada: c'est drôle, quand on descend avec le curseur, on a l'impression de voir les oiseaux en mouvement..

Alain: Le phénomène que tu signales concernant les couples n'est effectivement visible que sur le second cliché ; je ne connais pas les mœurs des étourneaux, mais cela confirmerait que la monogamie est courante chez nombre d'espèces de nos petits amis ailés, ce dont () certains homo sapiens pourraient s'inspirer ...

Ici, le ciel est resté plein de nuages mais vide d'oiseaux, les nombreux corbeaux qui ont colonisé les grands platanes du Pont d'Avignon sont partis et malheureusement aucune autre espèce ne
fréquente notre quartier.

Moi: L'étourneau idéal pour être photographié par toi, et bien il faut qu'il soit mort ou alors de race humaine... Sale temps!

vendredi 4 novembre 2011

Portraits en noir et blanc d'éléments de nature.


Je sais que je vais encore m'attirer les foudres de quelques uns mais tant pis... Denis Brihat est là pour m'appuyer!
Et si c'est un Grand de la photo qui parle de portrait pour décrire sa photo d'oignon, est-ce que ça vous choque toujours cette idée que le portrait n'appartienne pas qu'à la seule représentation d'une personne mais qu'il soit un concept esthétique, un genre à part entière?! 


"Si mes sujets paraissent parfois bien humbles, ils sont tout de même un univers et, après tout, y a-t-il une humilité pour la beauté ? Mon rôle est de « constater » cette beauté et d’en être si possible le « révélateur »... " Denis Brihat
Je n'aurais pas mieux dit.





« Mon sujet de prédilection est la nature : je m’y plonge et j’y trouve matière à réflexion, contemplation, plaisir que j’essaie de traduire, ou transcender (par mon métier) pour la donner au regard d’un spectateur futur. Révéler les choses et aller au delà. De l’autre côté du miroir.» Denis Brihat
La nature n'est pas QUE mon sujet de prédilection en photographie, mais c'est vrai que j'aime la contempler et y passer du temps. Si en plus je réussis à tirer quelques photos qui parviennent à la rendre immortelle et encore plus belle, alors j'aurais gagné.
 
Un ami me disait y'a pas si longtemps:"... Tu comprendras l’intérêt limité que je porte aux paysages, aux fleurs, aux insectes, certes merveilles de la nature, mais photographiés des millions voire des milliards de fois, des millions de fois publiées,  mais qui pour moi ne racontent rien d’inédit, limitant la performance à la patience de l’opérateur et surtout à la valeur de son matériel ..., où il n’est souvent question que de l’appareil et/ou de l’objectif qui ont pris cette mouche ou ce papillon avec examen quasi médical de l’exif ; la mouche, le papillon ne créent pas la surprise, ils sont ainsi depuis des dizaines de millions d’années et ne sont là appréciés qu'au travers du prisme de la technologie, grâce je ne le nie pas, à la patience et au talent du chasseur ou de la chasseresse." 

Il faut reconnaître que l'argumentation est juste, mais réussir à s'extasier devant une image de nature et être surpris par un portrait d'oignon ou par les fesses d'une poire, c'est quand même assez génial. Même si ces natures existent depuis des lustres et qu'on les a vues et revues un paquet de fois, je suis toujours contente d'avoir pu réaliser une photo un peu originale, différente encore une fois, d'un sujet trivialus banalus!
 
@+



Commentaires;

Alain: Cet ami qu'élégamment tu ne cites pas in extenso, ne parle et n'écrit qu'en fonction de ses propres penchants sans chercher à imposer sa conception de la photographie, tous les genres étant respectables et à respecter !

Les jugements que je porte sur les travaux des autres ne sont pas, même inconsciemment je l'espère, émis à l'aune de mes propres critères ; je crois savoir ce qu'est une photographie bien cadrée, bien exposée et qui fera son effet tel un beau tableau dont on ne se lassera pas (pas évident !).

Je connais un peu le travail de Denis Brihat pour avoir visité avec le club il y a quelques années une exposition du maître à Aix en Provence. Concept très restrictif de la photographie chez ce "technicien" dont l'aire de production se limite à son jardin ! Fruits, légumes, fleurs, tranchés, disséqués, photographiés à la chambre en noir et blanc, tirés en grand format puis virés grâce à une chimie "maison"; à 10.00 € le tirage en moyenne, ça fait cher l'oignon ou la tulipe !

Je vois que tu es aussi allée dans ton jardin ... tous les espoirs te sont permis !

Bizzz
 
Moi: Tu sais, je le sais bien que tu n'imposes rien, mais savoir s'exprimer et juger des photos fait partie du boulot d'un photographe amateur comme professionnel, celui qui ne veut pas l'entendre, qu'il sorte. J'aime bien discuter avec toi car si certains thèmes nous rapprochent, d'autres nous éloignent...et cela devient intéressant car tes arguments, toujours perspicaces et justes, ne limitent pas le débat et permettent même une ouverture sur la façon d'envisager le sujet pour qu'il en devienne intéressant mais différemment!

xoxo

jeudi 3 novembre 2011

Humeur du jour... à la dérive!



J'me sens un peu comme cet escargot qui challenge à passer entre les gouttes... un vrai défi.
Une atmosphère sombre et pluvieuse, un somnambule égaré, une composition martienne, ça sent le polar à plein nez tout ça (= j'aurais bien vu une couverture de roman avec cette image, pas vous?!).
.........................................................................................................................................................................................................................
J'aime tellement cette idée de couverture de livre que je m'y suis risquée!
J'ai opté pour un thriller bien sûr. 




Bon, je suis toujours à l'écoute des bonnes idées, et une souris m'a soufflé de mettre une traînée de sang derrière l'escargot histoire que ça le fasse encore plus... j'ai trouvé l'idée intéressante en tout point de vue (couleur, composition, émotion...).
Bien que le synopsis ne soit même pas au stade d'une ébauche... (dommage j'aurais bien acheté le bouquin rien que pour la couverture :) !), je suis contente du rendu de mon utopique roman...et vous, laquelle des couvertures préférez-vous?
 


@+

Commentaires;

Alain: Surprenant ce détournement d'image vers la maquette de la couverture d'un polar "série noire" et la bave sanguinolente du gastéropode n'est pas pour me déplaire, tu t'en doutes ...

Voilà un bon exercice pour les jours de pluie sur la base de titre existants ou à créer comme ton "The black snail" (ça le fait bien aussi in english isn'it ?)

Moi:  C'est cool cette idée de polar, et oui, je me doutais bien que cette bave sanguinolente ne te déplairait pas!!! (idée de Dams).  J'ai une illumination, tu ne voudrais pas écrire le roman histoire de pouvoir le publier avec ma couv'?! Je suis sure que tes inspirations avec ta verve ne seront pas pour déplaire aux futurs accros (dont je fais déjà partie!)... je sais, je rêve, mais c'est toujours permis que je sache  !

In english, ça le fait aussi, je valide!