samedi 18 juin 2011

Série Mouette



En triant mes photos, je me suis rendue compte que je pouvais facilement faire une ptite série sur les mouettes...







Elle me plaît cette série, pas tant pour les mouettes bien qu'elles soient assez rigolotes et pleine d'harmonie en vol; c'est surtout que quand y'a des mouettes, la mer n'est pas très loin, c'est cette idée qui me ravit je crois.
 
Bon week-end à tous...
 
@+

vendredi 17 juin 2011

Desperate Housewife


Aujourd'hui, pour la première fois que nous avons emménagé dans cette ville, j'ai tenté l'approche avec ma voisine. Il est vrai que la sociabilité n'est pas la plus grosse de mes qualités, mais avec les années, je progresse. 

Sortant chercher le courrier, ma voisine, qui était à fond en train de poncer ses phares de voiture histoire de leur redonner l'éclat du premier jour, et bien elle m'a dit bonjour. Je l'ai salué et une chose en entraînant une autre nous avons tissé une toile. Y'a des gens comme ça qui une fois la mèche allumée peuvent vous tenir la tchatche des heures sans jamais s'essouffler, ma voisine fait partie de cette catégorie. Un bonjour et hop, je connais les grandes lignes de sa vie, les choses qui pèsent lourd dans son coeur, sa passion pour Claude François...bref...
C'est une dame qui a la soixantaine mais qui fait 10 ans de moins que son âge. Bien conservée, énergique, et plein d'entrain, toujours pimpante avec des histoires aussi personnelles qu'imper et des ragots plein la poche, c'est typiquement une desperate housewife. Et une vraie! Elle a beau en être, j'ai quand même un peu plus de compassion maintenant. C'est très bizarre cet effet que vous font les gens sur vous des lors qu'ils vous ont raconté une "brève" histoire de leur vie. Je suis sensible comme je peux ne pas l'être du tout, mais quand la vie ne vous a pas souri tout au long de votre parcours et qu'encore à 60 ans, vous courez après l'espoir et pire encore l'amour... j'éprouve une espèce de compassion et ça m'humanise plus que ce que je ne l'ai été.




Je me pose des questions quand même... je comprend qu'à 20 ans on papillonne dans tous les sens tant la fleur idéale se trouve à tous les coins de jardins, mais à 60... un bout de chemin a passé et ne pas avoir trouvé réellement quelqu'un avec qui partager un autre bout de vie... les envies sont différentes, on n'attend pas les mêmes choses des années futures, on a ce recul, cette expérience...on est grand et se retrouver seule ou mieux encore, embrigadée dans une histoire bancale dans laquelle l'issue sombre ne fait aucun doute, et bien c'est dur. On a beau être grand, on finit petit mal accompagné et enfin seul si on a du courage. Ça me fait de la peine quand je vois de vieux couples qui se séparent... les jeunes ont parait-il du mal à se caser sérieusement, alors imaginez des vieux sur le retour!


 

Stop, j'arrête là mes élucubrations... à la base c'était juste pour dire que j'avais fait plus ou moins la connaissance de ma voisine... et je finis par une réflexion sur les vieux couples... allez savoir...!
 
@+

jeudi 16 juin 2011

"Si Dieu existe, j'espère qu'il a une bonne excuse." Woody Allen



J'adore cette image que j'ai faite à l'arrachée, vous m'en direz des nouvelles!
 
@+

Commentaire:

Alain: Tu l'adores et tu as raison ; moi aussi, mais comme je déteste les répétitions, je dirai simplement que je serais assez fier de l'avoir faite moi-même!
Tu le sais bien, ce sont ces tranches de vie que j'aime plus que tout, si brèves, que les saisir, à l'arrachée comme tu le dis si bien, tient parfois du miracle et seul l’œil du (vrai) photographe
aux aguets sait les voir au milieu de toutes les autres.
J'ajouterai que si Dieu existait il n'aurait pas permis cette flagrante injustice : une si belle et une si moche attendant ensemble pour avoir une glace !
Autres commentaires à suivre ...
Bizzz