samedi 29 octobre 2011

Tahitienne au chapeau




@+

Commentaires;

Alain: Qu'est-ce qu'elle t'a fait cette vahiné pour être traitée de la sorte, c'est vrai qu'elle n'est pas de la première fraîcheur et qu'il y a longtemps qu'elle ne tortille plus du popotin en dansant le tamouré ... mais quand même !

Effet lomo, ou autre intervention au bistouri CEP ? J'aurais aimé voir l'original.


Moi: Je l'aime bien tu sais ma vahine. J'aime son attitude désinvolte, son look avec chapeau et clope au bec et j'aime aussi le traitement qui lui donne cet air vieillot.

Je trouve que l'effet vieille photo lui va bien (effectivement, intervention bistouri spéciale CEP!), d'autant plus que ça fait un moment que je l'ai prise cette photo... nostalgie quand tu me tiens!

vendredi 28 octobre 2011

Enigmatique.



L'entrée (ou la sortie...); ici (ou ailleurs...); ........

@+

Commentaires;

Alain: Cadrage nickel et un N&B dont il n'est plus nécessaire de faire l'éloge et qui tromperait le plus intégriste des "argenteux" de tout poil.

Le "Jamais content" lui (oui, oui il existe aussi) aurait aimé une forme de vie, même fugace, un petit chat fuyant par exemple, pour donner vie à ce décor froid et sans identité.

Moi: Je suis entièrement d'accord avec toi pour la sorte de vie qu'il manque à ma photo pour la rendre encore plus intéressante... mais malheureusement je n'avais pas non plus trop le temps de squatter les escaliers à attendre que le moindre spectre veuille bien se donner la peine de donner vie à ma photo... ce n'est que photo remise!

Un portrait c'est personnel.



Ce que j'aime dans le portrait c'est entre autre le souvenir d'un instant passé. Je suis aussi très attachée à la sincérité et à l'exactitude de son expression, à sa dimension humaine.
Un portrait dévoile de nombreux détails sur ce que la personne photographiée nous autorise à percevoir d'elle. C'est ce moment, cet instant furtif et éphémère, cette brèche si vite refermée que j'aime dans le portrait. 
Pour moi, un bon portrait (un portrait réussi) c'est quand j'arrive à atteindre cette promiscuité intime avec l'autre


Et vous, vous aimez les portraits?
 
@+ 

Commentaires;

Alain: Je persiste et signe et c'est NON !

Portrait : 1.Représentation (d'une personne réelle, de son visage), par le dessin, la peinture, la gravure - 2.Photographie (d'une personne). Photographie posée, photographie de personnage officiel - 3.Image, réplique (d'une personne) Virginie était tout le portait de sa mère - Balzac. D'après le Petit Robert.

Chacun dans leur race, tous les animaux du monde se ressemblent  trait pour trait et les chats ne font pas exception ; l'intérêt et le respect que je porte aux animaux ne m'empêchent pas d'éviter toute forme d'anthropomorphisme dont la manifestation ridicule chez certaines personnes de mon entourage m'exaspèrent au plus haut degré.

Dur dur le Dudu ce soir !

Bises pour me faire pardonner.

Moi: Salut Alain,
Je suis entièrement d'accord avec toi sur la définition, je n'ai pas trouvé mieux... mais ne peut-on pas voir le portrait comme un genre, une discipline moderne dans laquelle la représentation serait extrapolée à tous les individus...

Alain: Je n'ai jamais réussi comme toi à faire des exégèses sur les portraits que je faisais, la plupart du temps par obligation, sachant que je n'excelle pas dans ce genre où d'autres font beaucoup mieux par goût et probablement talent, sachant saisir ce que tu décris savamment : sincérité de l'expression, dimension humaine et autres subtilités qui m'échappent ; certains utilisent d'ailleurs la rafale pour obtenir cet instant fugitif et ça je déteste !

Par contre, je ne savais pas que l'on faisait également le portrait d'animaux, leur "visage" ne présentant pas à priori les facultés expressives ou émotionnelles propres aux seuls humains.

Hou-la-la, je sens que je cherche des noises moi !

Moi:
La rafale pour un portrait?!!! incotionnable et nul.

Un animal est toujours sincère et l'exactitude de son expression n'a quasiment aucune faille. Par contre la dimension humaine, pas vu pas pris! Un portrait reste un portrait, même celui d'un CHAT, non?!

mercredi 26 octobre 2011

Vous savez dessiner vous?




Non parce que j'ai passé plus de temps à triturer cette photo en essayant de suivre scrupuleusement un tutoriel (Ahhh les tutos, vaste champ d'exploitation multiples et variés où si t'as pas un guide Michelin spécialité "bon plan tuto" sous le coude,  tu te perds comme si tu venais d'être lâché en pleine forêt amazonienne!), tout ça pour dire que malgré mes trèèèès nombreuses lacunes en dessins... (réflexion...), je n'aurais pas mieux fait à main levée (pfff), mais qu'est ce que je me suis fait chier!!!
Et vous, vous dessinez?
 
@+ 

Commentaires;

Meum: Je me trouve pas mal version comics!!!!

Moi: Tu vois ça comme ça toi?!... ah bon...

Tagada: hum, mais si je suis ton raisonnement , il suffit de s'entrainer pour savoir dessiner dans ce cas, il suffit de s'entrainer pour jouer d'un instrument ...non ?
désolée, j'aime les débats qui se mordent la queue ...

Moi: Oui je pense que l'entrainement est très important dans l'apprentissage.
Ce que je voulais dire c'est que si on met dans les mains d'un novice, un instrument de musique et un crayon, il fera des dessins avant de jouer un quelconque air...

Tagada: hum, moyennement d'accord, le dessin c'est comme jouer d'un instrument, il y a aussi des bases a savoir , comme le solfège

si on apprend pas le solfège, on ne sera jamais un bon musicien, même si on est un génie qui joue a l'oreille, car il manquera toujours des bases

le dessin c'est pareil, on peut être très doué si on ne connait pas les bases , il manquera toujours quelque chose....

tous les grands peintres, dessinateurs, sculpteurs, même géniaux sont passes par les bancs des écoles d'art...c'est pas pour rien...

à l'inverse , ce n'est pas parce qu'on sort d'une école d'art ou de musique que l'on est un génie....
 

Moi: Je crois qu'il y a des sujets sur lesquels on peut parler des heures et ça n'en fera pas plus avancer le schmilblick.

Il y a des domaines pour lesquels nous sommes prédisposés et d'autres non. En matière d'art, le domaine bien qu'ayant de sérieuses références (voir carrément des fondements) est vaste et ouvert à tous, on peut y aller tranquille, les frontières si elles existent sont assez inatteignables, c'est un des gros avantages de la discipline (Alice, c'est hors propos... je sais, mais je suis trop à fond!). Je fais une parenthèse sur le fait que tous les grands référents soient allés dans des écoles spécialisées dans leur domaine artistique. Je pense qu'un certain nombre avait des prédispositions mais surtout un don artistique qu'ils ont eu raison d'exploiter et l'école n'a fait que les inciter à persister.

Pour les bases, je pencherais plus pour des inspirations que des bases, mais bon, c'est mon avis. (Alice... tu prends des aises là... oui je sais, et alors?!...)

Dans mon commentaire précédent, je voulais juste dire que le nombre d'intermédiaire avait une importance sur l'accessibilité du domaine artistique. Réussir à jouer une mélodie, un air, à l'aide d'un instrument c'est complexe (solfège, maniement et approche physique de l'instrument...) alors que de dessiner, tout le monde sait crayonner un rond sur une feuille. C'était juste mon propos.
Ensuite il y a une question de sensation, d'intuition, et pour ceux donc qui n'ont pas justement de prédispositions ça sera plus difficile mais pas impossible, donc plus accessible, de dessiner que de de jouer d'un instrument (sans base, je m'entends).

Je pense très sincèrement, que pas besoin de faire une école pour savoir dessiner. Beaucoup de patience, de l’entrainement et des idées plein la tête, c'est déjà un très bon début. 
 

Alain: Mes deux regrets dans la vie, sans compter tous les autres sont : ne pas savoir jouer d'un instrument  ni/ou de savoir dessiner et tous les tutoriels du monde ne m'en consoleront pas.
Mais l'illusion est parfaite et la frangine aurait été bluffée si tu n'avais pas vendu la mèche !

Moi: Jouer d'un instrument, c'est compliqué car il y a le solfège qui n'est pas un détail à négliger dans son apprentissage... mais le dessin, tu prends un crayon et tu tentes... c'est simple, enfin en théorie. Mais tu peux t'y coller même si la réussite n'est pas observable directement. Quand j'étais plus jeune, je voulais faire les beaux-arts (quel regret...), à défaut je me suis investie dans une filière scientifique et on connait la suite... mais je n'ai pas abandonné, j'imitais les dessins des autres, j'ai appris à dessiner comme ça... Mais sur l'ordi avec une souris pour crayon... j'ai trouvé la chose un peu complexe, comme quoi "impossible is nothing"!

Merci pour le compliment.

tagada:
joli regard, très expressif 

Moi: Merci tagada (comme les fraises, c'est rigolo!). Mon dessin dépendait totalement de ma photo (ouf, heureusement que je sais prendre des photos !) 

lflf: dessiner  ?  beurk, quelle horreur.
 
moi: ... tu m'étonnes ?!!!  
 

Ah ces nikonistes... ils sont pas comme nous!



@+

Commentaires;

Alain: Rassure-toi, je ne suis pas encore bigleux, mais j'ai effectivement écrit D300 au lieu de D200 en pensant à mon ami Jean Torchio, que tu as connu je crois, et qui peu avant sa révérence à la vie s'était acheté le D300 dont il était très fier ; voilà ce que c'est de ne pas se relire ...

Moi: Ah... me voila rassurée.
Je l'ai effectivement connu ton ami, à la fin de sa vie.

Alain: Même s'il n'est pas comme nous comme tu dis, c'est quand même du viril dans la posture, mais il retarde un peu avec son D300 ! Je crois qu'ils en sont au D700 si je ne me trompe, mais probablement fait-il encore de bonnes photos avec son vieux compagnon ; j'en connais un autre, Canoniste celui-là, qui tire ce qu'il peut de son 350D et s'en satisfait, faute de mieux.

moi:Que s'est-il passé quand tu as regardé la photo... je suis préoccupée là, parce que c'est un D200... et non un D300... on s'en fou de son appareil, mais toi, jettes un coup d’œil à tes hublots!
Il en fait des bonnes (enfin, j'ose espérer!) mais nous avec notre 350D, on cartonne! attends, c'est pas la taille d'un capteur qui fait la photo, c'est l’œil mon ami, on en sait quelque chose, hein?!
 

lundi 24 octobre 2011

Le rigolo roman photo.














 


...the end
 
@+

Commentaires;

Alain: La Viz a retrouvé la santé, bigre ! D'abord on refait la vitrine : LE BLOG d'Alice nouvelle formule ; exit la silhouette évanescente, maintenant c'est clair et sans bavure, chicos pour tout dire.

Puis, on associe plage et roman-photoet ça il fallait y penser ! C'est vrai que Nous Deux en a inspiré d'autres, et je pense que tu as préconçu tes scènes dans le but de faire cette BDP (bande dessinée photographique qu'ils appellent), autrement dit le bon vieux roman-photo des familles, "littérature" de gare ou de salons de coiffure pour dames.

La formule n'est pas très vieille puisque les premières apparurent en Italie juste après la guerre, mais aucune signature prestigieuse n'a marqué cette façon de raconter des histoires sentimentales, simplissimes pour ne pas dire simplettes, mais le genre se perpétue et les laissées-pour-compte s'y nourrissent toujours des rêves qui leur sont inaccessibles.

Ton noir & blanc bien saturé va comme un gant à ce genre particulier et le casting improvisé est à la hauteur de tes "ambitions" ! Quant aux phylactères, c'est de l'Alice tout craché ! Décidément, idée à creuser pour l'avenir !

moi: Ah ah, j'attendais avec impatience ton avis sur la nouvelle touche que j'ai apporté à ma vitrine... ça te plait apparemment, je trouve aussi que c'est mieux comme ça, non pas que mon profil me déplaisait, je voulais quelque chose de plus sobre, plus moi mais sans moi (?!).

Écoute, c'est vrai que le roman n'est pas si vieux (si quand même!), mais au vu du paquet de photos de plage que j'avais (il fallait que je fasse un truc avec!) mon cerveau s'est mis à cogiter et il en est sorti une histoire courte et simple qui m'a amusé! elle n'a pas amusé que moi en plus! si tu savais ce que pensent les femmes!!! pour le noir et blanc, j'ai vite fait de trancher, comme d'hab'!

Tamalou:  Je vois que les leçons de Dams ont porter leurs fruits, balèze la Camille... A qui le tour!!
Bises Tamalou.

 
Moi: C'est pas le mien en tout cas!
J'avais toute cette série de photos et je me demandais ce que je pouvais bien en faire. A force de les regarder, j'ai inventé une histoire sur ce que pouvait penser une fille lors d'une leçon de self-défense sous les yeux de son copain. Pure fiction, mais je me suis régalée, vous aussi apparemment!

 

vendredi 21 octobre 2011

Art martial?!





Allez, un petit essai traitement sur des photos prises le week end dernier à la plage.
J'aime assez l'effet Sin city épuré de la deuxième photo.
 
@+

Commentaires;

Tamalou: Je ne savais pas qu'il y avait des combats de catch sur les plages de Gruissan, mais les photos ressortent très bien.
Bises tamalou.


Alain: N'y aurait-il pas une touche de HDR sur cette plage et la précédente ? Quant au SIM CITY, inconnu au bataillon chez moi (pas étonnant penseras-tu  !)

Moi: Oui effectivement le rendu est très HDR (pareil que sur la précédente), avec une technique qui reste quand même assez peu conventionnelle mais bon... ça fonctionne!
  

The beach.



@+

jeudi 20 octobre 2011

Instantané.




@+

Commentaires;

Alain: Si tu penses que je peux faire une expo rien qu'avec mes parasols, toi c'est avec tes mémères et pépères à chiens-chiens que tu pourrais t'éclater ... Celui-là, qui semble bailler aux corneilles (aux mouettes plutôt) serait à ce jour l'un de mes préférés.

Une bon point pour tes bordures bouffées aux mites et le traitement sépia qui donnent un sérieux coup de vieux à ton cliché. Est-ce toujours du ColorEfexPro ?

Moi: Effectivement, mes vieux à chiens-chiens pourraient bien faire l'objet d'une expo, j'y pense mais j'ai encore quelques clichés à prendre!
Je suis en train de tester pas mal de calques, d'effets... (oui c'est toujours C.E.P) et il est vrai que les images qui en ressortent sont assez sympa. Certaines photos nécessitent une concentration sur le traitement des couleurs (les paysages) et d'autres moins (les scènes balnéaires, ici c'est l’originalité du sujet photographié qui prime... ). Je fais des choix et je fais des essais aussi, je voudrais voir l’intérêt qu'elles suscitent, ou pas.
xoxo
 

Scènes de la vie balnéaire.




Ce monsieur là en-bas qui se pavanait à n'en plus finir, je pense que ça aurait été une insulte envers toute sa mise en scène de dandy-man de ne pas lui consacrer une photo. 




J'aime bien observer les gens, à la plage, d'une terrasse de café...ils racontent tous des histoires...
En travaillant sur les photos des personnes nues, je me posais une question: pourquoi avais-je pris ces photos? en tâchant d'y cogiter, une autre m'est alors venue: mais pourquoi donc les gens aiment se baigner nu entre eux en plein jour? je pense que cette seconde question était un élément de réponse à ma première interrogation: j'ai pris ces photos pour tenter de répondre à cette énigmatique (et existentielle!) question à laquelle d'ailleurs je n'ai toujours pas de réponse convaincante...
 
@+ 

Commentaires;

Tamalou: Je savais bien que tu avais fait des photos sur les culs nu, pas mal juste ce qu'il faut.
Bises tamalou.

Moi: @ Alain, salut, je me doutais bien que tu allais donner ton opinion sur cette série de photos. Le traitement est juste c'est vrai, j'aime la subtilité des choses, le vulgaire ne m'attire pas. T'as vu, j'ai même des parasols, moins bien mis en valeur peut-être (quoi que... cf ma lectrice) mais j'ai quand même bien pensé à toi.

@JP; dans toutes les photos de plage que j'ai prises et vu la proximité des culs nus, mon objectif s'est à un moment donné arrêté sur l'un d'eux. Ils étaient quand même tout proche... gloups 

Alain: Aurais-je osé ? Je pense que oui, je me connais, mais il y a bien longtemps que je n'ai pas fréquenté ces lieux où la liberté de se baigner à poil est tout au plus une tolérance, mais je ne
suis pas un inconditionnel de cette pratique où la pureté des intentions peut voisiner avec un voyeurisme malsain.

Question photos, tu traites le sujet avec tact : juste ce qu'il faut entre suggestion et étalage ... et les (mes ?) incontournables parasols qui donnent plus d'humanité si l'on peut dire à ces anatomies décomplexées.
 

mercredi 19 octobre 2011

Une idée comme ça.



J'étais en train de travailler une photo, et en hésitant entre le noir et blanc et la couleur (éternel dilemme!), une idée s'est immiscée dans mes pensées... Dans un si beau contre-jour, je verrais bien un couple. Qu'à cela ne tienne, un tour sur le net (oui parce que jusqu'à présent, je fais des photos mais je ne dessine -encore- pas!) à la recherche d'amoureux dignes d'être sous mon projecteur préféré, le soleil!
Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais cette association me plaît assez...
Peut-être une inspiration pour bosser sur un type de carton d'invitation ou de remerciement. Photo+dessin, ça peut être subtil et original comme idée, vous en pensez quoi vous franchement? si vous deviez faire des invits' ça vous inspire ou pas cette ébauche? et puis cette association, c'est à creuser?!
 
@+
PS: le dessin que j'ai piqué est de Gwen Keraval.

Commentaire:

Tamalou: Un mariage sur les plages de Gruissan formidable, moi j'adore les dessins sur les photos.
Bises Tamalou.

Le Blog de sa femme


Je vous ai déjà dit que j'aimais les dessins? Non?!!! ben alors vous allez être servi car j'A-dore les dessins, surtout quand ils sont bourrés d'humour et de finesse.
Présentation: Xavier Gorce est dessinateur de presse à tendance zoophile depuis 1986. Il ouvre son animalerie sur le monde.fr en 2002 et se spécialise en pingouinologie à partir de 2004. Son truc, ce sont les pingouins. Ceux qui vivent sur la banquise, se dandinent en groupe et surtout émettent des avis drolatiques sur l’actualité. Xavier Gorce, 49 ans, est l’auteur de la série Les Indégivrables. À savoir des petits livres hilarants, qu'on ne lâche plus une fois ouverts, regroupant les gags qu'il publie dans la newsletter du Monde.fr et sur son blog.
C'est "trop drôle" et tellement "juste" qu'il est difficile de résister à son coup de crayon! 


Ici, vous trouverez une interview.
@+

mardi 18 octobre 2011

Carte postale...





@+

Commentaires;

moi: Du grand Alain une fois de plus, je ne sais pas si c'est l'effet pré-ops, mais t'es carrément à fond! Et arrêtes un peu, ce que je fais, ça t'est accessible!!! d'abord se concentrer sur la photo et le traitement sera même presque superflu.
Merci Alain tout simplement... 

AlainLa tour Barberousse à toutes les sauces ... sauces encore inaccessibles pour moi bien qu'ayant trois ans d'école hôtelière à mon actif !
A part ça, du bon boulolotte 

Tamalou: Et ses coucher de soleil sur barberousse de vrai carte postal, on n'a plus envie de partir le retour va être dur!
Enfin c'est comme celà bises JP.

Un levé de lune in my box!


JP je l'ai eu ce fameux levé de lune!!! entièrement dévorée par les moustiques (les salauds quand j'y pense, profiter si facilement d'un corps en pleine exploitation de son âme...), sans trépied à 1600 iso et avec retardateur interne sur une branche d'arbre cabossée à mort, je l'ai eu quand même! 


@+

Commentaires;

moi: Tu as entièrement raison pour les feuilles, en temps normal j'aurais fait un nettoyage extraordinaire, mais j'ai tellement trimé pour prendre cette P***** de photo que je l'ai traité mais l'ai
laissé telle quelle... peut-être qu'une grosse retouche cosmétique sera nécessaire, mais plus tard.
Effectivement, jamais content cet Alain, mais qu'est ce que je deviendrais s'il n'était pas là!
xoxo

Alain: Qué patience !!! Par contre, j'aurais évité les feuillages trop flous à mon goût ... mais comme on dit les goûts et les couleurs ne se discutent pas.
Pour les levers de lune, je préfère ceux de la plage bien qu'esthétiquement discutables ...
Jamais content l'Alain !

moi: YESSSS!!!!!

Tamalou: Magnifique le lever de lune, j'adore.
Bises JP.
 

 

La couleur des sentiments







@+

Commentaires;

moi: J'adore "les cœurs chamallow" comme expression!!!!!!!
Effectivement c'est vendeur, mais faut tomber à pic (météo) et pas tomber dans le cliché au point de vue pose...

Alain: Encore des idées pour les weddings à venir ... les couchers de soleil c'est très vendeur auprès des cœurs chamallow.

Moi: Mmm...bizarre que le commentaire ait disparu dans les Abymes du net...?! pas grave, vous n'aurez qu'à en écrire un meilleure, il faut voir ça comme une seconde chance ;)
Merci. Je les aime ces photos. Quand on les regarde et qu'on a l'impression d'y être comme si c'était hier, c'est là que je me dis que j'ai réussi ma photo... Vive les Tamalous!
xoxo

Tamalou: Magnifique les photos, et  je vois que les tamalous sont sur ton blog et moi j'ai mis les jeunes sur le mien.
J'ai mis un commentaire sur les photos hier soir, mais il n'apparait pas!!!
Bises Tamalou.

lundi 17 octobre 2011

Un automne avec des coquillages et du soleil, c'est-y pas beau!


Non mais sans blaguer, vous avez vu ce temps?! c'est pas l'automne ça, y'a eu un blanc dans l'hyper-espace et on vient juste d'échanger le mois d'octobre avec celui de juillet, c'est possible vous croyez?!!!
Non parce que du côté de la mer, on s'y serait presque cru! et les veinards c'est qui, ce sont tous ces retraités bienheureux qui profitent religieusement du repli de toutes les familles et de la foule estivale, pour continuer de se dorer la pilule au soleil...
 
Alors le passe-temps des tamalous c'est:
 - la chasse aux crustacés, ça fait le repas et les fessiers à la fois! 


- savoir gérer la grillade du recto et du verso tout en continuant de palabrer  


- la bronzette... 




- et... la lecture à l'ombre d'un cocotier avec Médord, pour toujours rester culturé cultivé!  


@+

Commentaires;

Moi: Promis, je les fais tirer et je te montre ce que ça peut donner, je suis aussi curieuse que toi!
xoxo

Alain: Étourdi que je suis, je n'ai pas associé le chein-chien aux autres vacanciers, du ramasseur de coques, des troisièmâges perplexes pour une baignade i.ne.dite, aux allongés adeptes de la bronzette. Ah que c'est jouissif un Gruissan libéré de son populo estival !

Deux pages de retard, vraiment j'exagère ! J'étais resté sur ma faim après le vamos à la playa qui augurait de la fesse molle (très à la mode depuis les primaires socialistes);  on n'est pas déçu, mais là j'anticipe puisqu'il ne s'agit ici que d'un petit chien, ta spécialité, mais qui se demande ce qu'il fait là ...

Pour le traitement, je ne vais pas me répéter, the ColorEfexPro est bien devenu ton autre spécialité pour ne pas dire ta marotte, au sens noble j'entends ! C'est spectaculaire et j'aimerais bien voir ce que cela donne en impression.

moi: J'A-DOre les Tamalous et leur grand sens du savoir-vivre, leur bonheur fait plaisir à voir, et donc à être vu.
Pour les culs nu, une fois de plus, j'ai oublié mon appareil quand la photo s'imposait, mais c'est toujours comme ça, on est toujours "à poil" quand il faudrait déclencher! ça fait déjà 2 fois remarquez, je pense que je vais finir par dormir avec (mon APPAREIL!) si ça continue!
xoxo

Tamalou: Ah! les tamalous je vois que ce genre photos tu les aimes, jolie choix et belle couleurs. ( il manque les culs nus! ).
Groses bises JP.
 


mardi 11 octobre 2011

Vamos a la playa!


Demain, je ne réponds plus de rien, je fonce à la plage!



... mais avec mon maillot ;)

@+

 Commentaires;

Alain: Question parasols c'est un peu rikiki, par contre, pour le traitement ColorEfex, tu as mis la poignée dans le coin comme disent les motards (en colère).
 
Quand vais-je me résoudre à maltraiter ainsi mes "précieuses" images ? Une convertion s'impose bien qu'il soit difficile de changer de religion ...

Autre question : ne trouves-tu pas mon acronyme un peu redondant dans ma série "vide-greniers 2" ? Taille des lettres, couleur ? C'est l’extrême discrétion de ta signature qui m'amène à me (et te) poser la question.

Quant à Emmanuelle, merci de poser ta candidature pour le rôle titre, reste à trouver le fameux fauteuil ... (is'nt it a joke ?)

Moi: Ah ah, je ne visais pas les parasols, mais les culs nus de "l'autre côté"! je me demandais si c'était déontologique d'ailleurs d'afficher des culs et des bistouquettes comme ça sur un blog... et puis je me suis dit que de loin avec un traitement extrême on y verrait que du feu... effectivement, on ne voit pas les nombreuses paires de fesses qui se trimbalent au loin...

Pour Emmanuelle, je me proposais en tant qu'assistante et non pour être le modèle, rassures-moi tu me fais marcher là?!!!

Et pour l'acronyme, entièrement d'accord, j'aime pas quand c'est grossier, il faudrait que tu réduises la taille, et que tu diminues l'opacité pour la rendre davantage discrète. Et le noir ou le blanc, y'a pas mieux pour la sobriété!
xoxo

Alain: Bon dieu, mais c'est bien sûr, ce sont bien des culs nus que l'on devine au loin, ton traitement les avait floutés et avec raison car il y a mieux dans le genre !

Oh ! tu sais Emmanuelle est une bluette à côté des films X sortis dans la foulée dont un fameux Deep throat (Gorge profonde) qui fit aussi un tabac en donnant bonne conscience aux bourges de l'époque, le film ayant échappé à la censure qui sévissait à l'époque. Mais effectivement je t'ai fait marcher, quoique ...

Merci pour ton conseil quant à ma signature ; tu as toi-même semble-t-il mis un bémol pour la tienne et c'est ce qui m'a fait réfléchir, je déteste le cabotinage.

Bizzz
 

Eh! la Viz, tu reviens quand de la plage, avec ou sans maillot, peu importe ???
 
Moi: Ben ça y est je suis rentrée (avec le maillot!!!), mais c'est quoi qui est si pressé?!

Alain: Elle demande "c'est quoi qui est pressé" après seulement 15 jours à coincer la bulle pendant que visite après visite c'est toujours et encore de la "playa" pour nous autres, les accros inconditionnels en plein sevrage !

Je fais amende honorable, sachant que mes nouveaux parasols ne vont pas bousculer le paysage de la photographie contemporaine et que mon vidage de grenier ne porte pas la signature prestigieuse qui lui donnerait une supposée valeur marchande, mais quand même ... c'est mieux que rien de rien !

Samedi, c'était le marathon photos du club, avec une vingtaine d'accros dont pas mal de nouveaux membres et mon Thibault qui a tiré du chapeau les 4 thèmes : RITUEL - LE BONS SENS - PROTECTION et UNE VIE DE CHIEN. Relativement facile à faire en 3 heures avec tirage dans la foulée et critique. Je t'enverrai nos œuvres. A+ j'espère en m'excusant encore pour mercredi dernier. Bizzz
 
 

 Moi: Il fallait du neuf et qu'y a-t-il de mieux que de mener l'utile à l'agréable!
La playa est une source d'inspiration et de respiration pour mon être tout entier . Je ne dirais pas que j'y aie fait mes meilleures photos mais bon... ça va venir, ne t'impatientes pas tant!

J'aime bien le marathon, c'est toujours sympa les défis, et quand il y a casse-croûte avec les copains et confrontation des images, c'est encore mieux! J'ai vraiment hâte de voir les images qui vont avec les thèmes, ça laisse présager un article intéressant, vite vite!!!
xoxo

Ça c'est de l'engagement!


Le fameux film La Dolce Vita, réalisé par Fellini en 1960, en a inspiré plus d'un! La scène où Anita Ekberg et Marcello Mastroianni se retrouvent dans le bassin de la fontaine de Trevi avec de l'eau jusqu'à mi-cuisses est devenue une scène culte du cinéma!
 
Quand je suis tombée par hasard sur ce blog, et que j'ai vu cette séance photo inspirée de ce film, je suis tombée sous le charme. Le couple a recrée beaucoup de scènes du film pour leur séance "engagement", c'est une idée géniale qui a été mise en photo par Black Frame Photography. J'aime quand les couples ont des idées arrêtées, le travail en devient d'autant plus intéressant, un challenge que tout photographe (et autre artiste) aime à relever.


































@+

Commentaires;

Alain: Et oui, la Dolce Vita a fait fantasmer les mecs des années soixante, de l'ado pubescent au vieilard sénile, mais pas assez pour rester insensible aux charmes de la sculpturale Anita et son bain de minuit dans la fameuse fontaine de Rome.

J'avais 20 ans tout juste à la sortie du film et je ne cache pas que l'image de cette bimbo lascive (le terme n'existait pas à l'époque) dû hanter quelques unes de mes nuits...

J'aime beaucoup ce style de photos ou l'humour et une apparente désinvolture du photographe se marient parfaitement avec un post-traitement que tu ne renierais pas !

On peut faire la même chose avec les films du panthéon de la filmographie mondiale ? Et pourquoi ne pas commencer avec Emmanuelle ...

Moi: Est-ce-que tu ne t'aventurerais pas sur des pentes un peu trop glissantes: Emmanuelle ?!!! (Ah quand même...)
En tant que photographe, je me sens plus à l'aise avec le style Dolce Vita, Emmanuelle me met assez mal à l'aise ;), mais je veux bien t'assister si tu décidais de te lancer!