mercredi 14 février 2018

Mariés 2 enfants... Céline et Raphaël ♥♥♥♥





C'était en 2011, le 6 août exactement. Je me rendais vers Lyon pour immortaliser un de mes tous premiers mariages... c'était un couple extra Céline et Raphaël; ils étaient si gentils et tellement cool. Notre rencontre s'est faite le jour J chez eux directement; la météo n'a pas été glorieuse mais il y avait tellement d'amour que la grisaille du temps paraissait être un détail insignifiant à l'organisation de leur journée... La famille les amis étaient tous réunis pour célébrer ensemble un merveilleux mariage. On ne sait jamais trop ce que sont devenus les couples les années d'après, mais on souhaite que leur love reste éternel. 
C'était la première fois que derrière mon appareil, lors de l'échange des vœux, je me suis mise à dégouliner des yeux sans même n'avoir aucun moyen d’arrêter le déluge (si je me rappelle bien, la mère de Céline m'a filée discrètement un mouchoir pour essorer le trop-plein d'émotion que je n'avais pu retenir)... J'ai été très émue. Leurs discours leurs regards complices et tellement intenses, les silences parfaits entre les mots, leur amour sincère, difficile de résister je me rappelle à ce moment d'exception. Tout paraissait se dérouler si facilement que je me suis dit à ce moment là que photographier des gens heureux était un pur bonheur, que j'avais trouvé le job parfait et que j'avais beaucoup de chance... 

J'espère que vous allez bien et que vous êtes heureux, je vous souhaite une belle journée.

@+

2 commentaires:

  1. Pleures-tu toujours lorsque l'émotion se pointe, prévisible, mais jamais la même, sans ou avec la musique qui en rajoute dans le pathos.
    L'émotion ne se commande ni ne se réprime, je parle en connaisseur et l'âge n'arrange pas les choses !
    Sensibilité excessive ? Sensiblerie diront les moqueurs ?
    Un.e photographe insensible ne sera jamais, hélas, un.e bon.ne photographe ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que je suis une très grande romantique au fond mais pas douée de sensiblerie (du moins je l'espère!). Je suis émue quand c'est sincère et quand tous les éléments concourent à une sorte de perfection, un moment de bonheur.
      L'âge n'arrange rien effectivement, je suis plus prévoyante maintenant j'ai toujours un kleenex au fond de la poche!

      Supprimer